top of page

Finalement un roman psychologique qui parle la langue de tous les jours sans se perdre dans des évaluations savantes pseudo-médicales ! Les deux personnages de ce roman écrit de main de maitre sont attachants et je n'ai eu cesse d'y rechercher un côté biographique qui finalement et pour une fois avec cet auteur, est totalement absent. L'histoire suit un rythme bien équilibré avec cette touche d'écriture soignée qui est la signature de Robert Naggar dans tous ses livres. Le langage est presque trop fin mis dans la bouche de ces deux jeunes mais il leur donne cette légitimité car pensés et racontés sans pêcher par des expressions facilement trop ordinaires. C'est vrai que la différence entre l'un et l'autre de ces personnages ne tient qu'à un fil mais elle a été déterminée par la présence ou l'absence de la "famille" formatrice et détentrice de valeurs qui ne demandent qu'à être transmises. On le sent chez l'auteur, il souffre de voir ses personnages échapper à son écriture protectrice pour dévaler les pentes qui les mènent à affronter ces aléas de la vie que peu de personnes ont connu. Mais l'auteur nous le rappelle, ce monde est impitoyable et il faut si peu pour déterminer une vie qui aurait pu être totalement différente. Il ne s'agit pas de qualités d'intelligence car quelle que soit celle-ci elle ne suffit pas à se soustraire aux pires angoisses et difficultés qui s'enchainent les unes aux autres. Toutefois on sent bien en toile de fond que les choses finiront par s'arranger car LA RENCONTRE aura bien lieu avec les surprises et les changements qui vont marquer le passage du mal au bien! Robert Naggar traite ces personnages comme des enfants qu'il crée, leur fait vivre le bien et le mal pour ensuite les repêcher et les ranger sur ces étagères si pleines d'humanité et d'optimisme fécond. On en redemande ! Surtout parce que la dernière question, celle qui pourrait lever le voile du mystère du futur dans l'esprit du lecteur, eh bien cette dernière question n'est jamais posée ! Ainsi l'auteur nous laisse dans une attente qui concerne peut être le deuxième volet de cette saga ! Qui sait ???

freddy r roman pasychologique deux vies.png

Quel tour de force!

Robert Naggar, ingénieur de formation, s’est vaillamment lancé dans une carrière littéraire après avoir pris sa retraite et depuis ne cesse de nous surprendre. Sa versatilité est étonnante, écrivant en français et en anglais, en prose et en vers, publiant tour-à-tour un recueil de poésies ludiques et une pièce de théâtre, une auto biographie qui tient de l’improbable, des souvenirs de voyages comiques ou touchants et, sur une note décidément sérieuse, une vaste fresque historique révélant une époque cruciale où, de1860 à 2017, la ville d’Alexandrie fut au cœur de la modernisation de l’Egypte.

Dans son dernier ouvrage, “Deux Vies - ou De l’inégalité des Chances”, Robert Naggar aborde ce qui pour lui est un genre nouveau, le roman psychologique. Qu’est-ce qui fait que deux jeunes gens aux tempéraments et caractères similaires mais élevés dans des environnements aux antipodes l’un de l’autre, aient évolué de façons si opposées tout en ayant maintenu tous deux des valeurs analogues? En fait il se serait fallu de peu pour que l’un d’eux se soit retrouvé dans les circonstances de l’autre. Le thème (Nature vs. Éducation) n’est pas nouveau mais son traitement l’est. Loin d’un débat académique, nous voici immergés dans la vie quotidienne de ces deux jeunes gens évoluant dans leur milieu respectif. Nous partageons avec eux leurs ambitions, leurs fréquentations, leurs amitiés et leurs amours. L’un devient policier et l’autre voyou à la limite du criminel. Inéluctablement leurs chemins se croisent lors d’une émeute à Paris et ce qui s’ensuit relève d’un retournement psychologique, l’aboutissement de ce roman qu’il est difficile de lâcher avant d’en avoir tourné la dernière page!

Robert Naggar, qui maîtrise les très divers aspects de son sujet, nous fait explorer ces “banlieues” inquiétantes et leur argot si particulier, nous plonge dans l’atmosphère de ces lieux de redressement et prisons surpeuplées et nous offre une escapade vers ce lieu mythique qu’est la colline de Vézelay. Surtout, il nous démontre que même si l’on ne naît ni criminel ni délinquant, on risque de le devenir!

Frederick R.
Londres, Octobre 2023

client amazone deux vies.png

Itinéraire d'un enfant gâté et d'un enfant bien moins aidé. Mais deux hommes avec in fine tant à partager.
Livre qui se lit aisément très agréable et observations pertinentes. A recommander ++

client amazone deux vies.png

Un grand vent de liberté balaie ce récit foncièrement
dynamique. J’y ai retrouvé le tempérament enjoué, pétillant et
charmeur de l’auteur, en un mot : vivant avant tout. L’écriture de
Robert Naggar promène son lecteur sur les chemins sinueux et
inattendus de l’existence. On devine aussi, derrière ces deux
récits de vie savamment entremêlés, une solide expérience de
situations les plus diverses. J’ai adoré l’humanité qui se dégage
de ces pages, ces deux mondes apparemment opposés qui
tendent laborieusement à se rapprocher, à se comprendre et à
se rejoindre. Nous connaissons tous des individus laminés par
une existence sur laquelle ils n’ont aucune prise. Ce roman
nous fait vivre intensément les situations formatrices qui
jalonnent certaines vies de l’enfance à l’âge adulte et
déterminent, souvent sans recours, le futur d’un enfant. « Deux
vies » se lit d’une seule traite avec délectation.

bottom of page